Séjour linguistique : comment planifier un voyage serein pour votre bambin ?

D’un point de vue scolaire, les bénéfices d’un séjour linguistique ne sont plus à démontrer. Pour se perfectionner en langue étrangère, c’est tout désigné. En revanche, pour la réalisation de soi et l’épanouissement, c’est une autre affaire. Découvrons comment organiser un tel voyage pour son enfant afin de tout se passe correctement.

Choisir la bonne destination pour son immersion

La ville retenue est doublement stratégique. Déjà pour la langue parlée : un séjour linguistique à Oxford permettra à votre enfant de s’améliorer en anglais, mais pas forcément dans une autre langue. Logique, nous direz-vous. Pas forcément. On peut aussi faire d’une pierre, deux coups. Dans un pays anglophone, il sera uniquement baigné dans la langue de Shakespeare, mais n’oubliez pas que l’anglais est parlé dans le monde entier et notamment dans les cours à l’Université. Prenons l’exemple de l’allemand en langue vivante numéro 2… Votre enfant pourra parler anglais en classe à Berlin, mais aussi pratiquer l’allemand au quotidien ! Stratégique vous a-t-on dit. De plus, pensez à la qualité de vie dans le pays et surtout à la ville choisie. Votre bébé est-il un citadin dans l’âme ou bien fervent de grands espaces ? Eh oui, les capitales ne sont pas toujours les destinations idéales !

A lire en complément : Tout ce qu’il faut savoir pour investir en bourse en 2022

Définir la durée passée à l’étranger

Pour un séjour linguistique réussi, il faut aussi penser au temps passé dans le pays. Chaque enfant vit la séparation à sa façon. Être loin de ses proches peut faire peur au début et même très mal se vivre sur la durée. Veillez à bien sonder votre enfant à ce propos : l’objectif n’est pas de l’avoir en pleurs chaque soir ! Du courage, certes, mais pas de mal-être… Il doit être préparé à cette éventualité et s’engager dans un séjour adapté. Il existe des stages d’une semaine (pour les plus effrayés) et même certains jusqu’à 24 semaines (pour les plus aguerris). À lui de décider ! Aussi, la durée du séjour linguistique se fera en fonction du budget alloué. Parlons-en.

Nota Bene : partir en duo est aussi une possibilité pour vivre le voyage mieux accompagné(e) !

A lire également : Financer sa maison : Quels sont les différents types de crédits disponibles ?

Établir le budget en fonction du coût de la vie dans le pays

Ça peut paraître banal, et pourtant… Prenons rien que les transports : ces derniers peuvent doubler d’un pays (et d’une ville) à l’autre. Emprunter le métro londonien n’est pas donné, alors que naviguer à bord du réseau de bus irlandais est clairement accessible. Le prix et la distance entre les points d’intérêt d’un pays sont donc à calculer pour définir le bon budget ! Enfin, les loisirs ne sont pas non plus à négliger. On parlait d’épanouissement un peu plus tôt, les sorties et les activités en font naturellement partie. En plus du prix des billets d’avion, du transport, de l’alimentation et de l’hébergement, il sera important que votre enfant ait de quoi se faire plaisir.

Note (pas) bête : pensez aux cartes prépayées (et sans frais à l’étranger) pour aider votre enfant à bien gérer son argent !

à voir