Hucky

Le portail informatif utile

Pourquoi Mignonne allons voir si la rose ?

Le poème “Mignonne, allons voir si la rose…”, écrit par Pierre de Ronsard en 1550, fait partie du recueil Odes. Ce poème pose question sur bien des points, et notamment sur le thème de la rose. Vous avez envie d’en savoir plus sur le mystère que contient ce poème d’amour ? Nous vous livrons quelques clés d’analyse et d’explication dans notre article.

Ode à Cassandre (Mignonne, allons voir si la rose…) – analyse

L’Ode à Cassandre, aussi connue sous le nom de Mignonne, allons voir si la rose, est un poème d’amour célèbre dans la littérature française. Ecrit par le poète Pierre de Ronsard en 1550, ce poème est une véritable ode à la femme, à sa beauté et à sa jeunesse.

A lire également : En savoir plus sur l'huile d'olive artisanale

La femme est comparée dans ce magnifique poème à une fleur, la rose, dans une longue métaphore filée qui remplit tout le poème et le fait vivre strophe après strophe. Reprenons tout d’abord le poème :

Mignonne

À Cassandre

Mignonne, allons voir si la rose
Qui ce matin avait déclose
Sa robe de pourpre au soleil,
A point perdu cette vesprée
Les plis de sa robe pourprée,
Et son teint au votre pareil.

Las ! voyez comme en peu d’espace,
Mignonne, elle a dessus la place,
Las, las ses beautés laissé choir !
O vraiment marâtre Nature,
Puisqu’une telle fleur ne dure
Que du matin jusques au soir !

Donc, si vous me croyez, mignonne,
Tandis que vôtre âge fleuronne
En sa plus verte nouveauté,
Cueillez, cueillez votre jeunesse :
Comme à cette fleur, la vieillesse
Fera ternir votre beauté.

“Odes”, I, 17
Ronsard (1545)
 

Anecdotes sur le poème “Mignonne, allons voir si la rose…”

Ronsard, le poète de la Pléiade et de la cour, explique dans ce poème la nature de la rose et sa vie, ainsi que ses évolutions. La fleur qu’est la rose est une comparaison directe avec la femme et les différents âges de sa vie.

A lire en complément : Les arbres aux fleurs roses

Par ailleurs, Ronsard a écrit ce poème en l’intitulant Ode à Cassandre. Cassandre était une jeune femme que le poète avait rencontrée lors d’une fête à la cour. Ronsard rencontre alors Cassandre Salviati, la fille d’un banquier italien.

Ému par la beauté de la jeune fille, qui a 13 ans à ce moment-là, le jeune Ronsard (20 ans) se livre à l’exercice du poème d’amour pour elle, en comparant sa beauté à celle d’une fleur, la rose. Ce poème était un poème de circonstances, puisque Ronsard était un poète de cour, autrement dit un “officiel” du roi.

“Mignonne” fait référence à la beauté de la jeune fille, que Ronsard invite par le biais du poème, à questionner sa jeunesse et à en profiter le plus possible avant que, telle une fleur et une rose, elle ne dépérisse et ne fane. 

“Mignonne….” de Ronsard : un poème chargé d’amour et d’émotions

Ronsard exprime de nombreuses émotions dans ce poème : l’admiration, la tristesse, l’urgence, la joie de la vie. Le poète réussit un tour de force en termes de séduction et laisse derrière lui l’un des plus beaux poèmes de la littérature française, sur l’amour, la beauté et la vie.

Show Buttons
Hide Buttons