Habitat

Comment vendre un bien immobilier ?

4.9 / 5 ( 13 votes ) Les 7 étapes clés pour vendre votre propriété

Vous souhaitez vendre votre propriété mais vous ne savez pas par où commencer ? Beaucoup de questions se bousculent dans votre esprit sans que vous puissiez trouver des réponses ? Focus !

A découvrir également : Comment entretenir un palmier ?

Vendre votre appartement ou votre maison n’est pas un acte trivial. Il est donc nécessaire, pour se protéger de la déception, de procéder étape par étape en posant les bonnes questions. Comment faire une estimation ? Dois-je utiliser une agence immobilière pour vendre mon bien ou dois-je le faire seul ? Si j’utilise un intermédiaire, quel mandat de vente dois-je choisir ? Quels sont les diagnostics pour pouvoir vendre ma propriété ? Quelles sont mes obligations en tant que vendeur ? Y a-t-il des frais accessoires à payer ? PropriLib, l’agence immobilière avec , répond pour vous à ces questions et vous donne les principales étapes d’une vente immobilière afin de faciliter votre voyage  !

A voir aussi : Les pièces où poser de la moquette

1. Choisissez de vendre seul ou d’utiliser un intermédiaire ?

Lorsque vous souhaitez vendre votre propriété, vous avez le choix entre vendre votre propriété du privé au privé, et donc faire une vente « directe », ou utiliser unou plusieurs intermédiaires qui vendront votre propriété. C’est une décision très importante car elle comporte des avantages et des inconvénients pour chaque choix, ce qui est bon de garder à l’esprit.

Si vous décidez de vendre votre propriété par vous-même, sachez qu’il s’agit d’un projet qui peut prendre du temps. Entre le filtrage des appels, les courriels, la gestion des visites et les connaissances requises, la vente d’un bien s’avère parfois très énergivore ! Donc ce n’est pas improvisé, surtout si elle est la première voit que vous essayez de vendre une propriété seul. Malgré la présence de ces éléments, vousvous épargnez des frais d’agence qui peuvent parfois être vraiment exorbitants !

En effet, si vous souhaitez faire appel à une agence pour assurer la vente de votre bien immobilier, vous devez être conscient que votre prix net de vente sera considérablement réduit par les honoraires d’agence pratiqués par les agences immobilières traditionnelles. De l’ordre de 5,5% en moyenne, cela peut vous couper une bonne partie du chiffre d’affaires attendu. D’autre part, vous pouvez utiliser une agence immobilière innovante telle qu’une agence immobilière sans commission ou une agence immobilière à prix fixe. PropriLib est une agence immobilière à commission fixe offrant un soutien tout au long de la vente pour un prix forfaitaire de 4.900€ TTC à la charge de l’acheteur uniquement en cas de succès de la vente.

Cependant, si vous êtes un novice dans ce domaine, l’utilisation d’un intermédiaire est très intéressant de plusieurs façons. L’agence publiera votre annonce sur les différents portails de publication avec un public élevé (payant pour les particuliers), la valorise, fait une visite à votre propriété et vous suit dans la préparation du dossier de vente . L’utilisation d’un professionnel de l’immobilier a le double avantage d’offrir le confort d’une vente sans tracas et tracas mais aussi d’ éviter certains pièges qui peuvent être destructeurs si vous vendez votre propriété vous-même : une publicité mal écrite avec des photos qui ne mettent pas le propriété en valeur, un prix qui est en dehors du marché, un prix qui est mal négocié ou des actifs de votre propriété qui sont mal mis en évidence.

Si c’est votre souhait, vous pouvez travailler avec un intermédiaire de trois manières différentes : à travers un mandat simple, un mandat semi-exclusifou un mandat. La première permet à l’individu de travailler simultanément avec plusieurs agences (avec l’idée que cela optimise la vente de la propriété, ce qui n’est pas vrai) tout en conservant le droit de vendre directement. La seconde vous relie à une seule agence, tout en vous permettant de vendre à nouveau votre propriété du privé au privé. Dans le troisième cas, l’exclusivité totale de la vente appartient à l’agence immobilière avec laquelle vous souhaitez collaborer.

Enfin, ce choix est votre appréciation pure et simple, mais il n’est pas question de négliger cette prise de décision stratégique  !

2. Estimer la valeur de votre propriété : une véritable stratégie de vente

Une partie essentielle de la vente de votre bien immobilier, l’estimation est l’une des étapes clés de votre projet. Quelle est la valeur de mon appartement ? Combien vaut ma maison ? À quel prix dois-je vendre ma propriété ? Ces questions doivent être répondu d’une manière relative. En effet, si pour un individu la valeur de ses propres biens peut être évidente, il est néanmoins certain de sa valeur réelle. Explications : de nombreux critères font partie de l’équation qui vise à déterminer la valeur d’une propriété, en commençant par ses forces : luminosité , emplacement géographique , exposition , vis-à-vis , mise en page , etc. déterminer la consommation d’énergie de votre maison, ce qui peut ralentir la vente ou entraîner une baisse des négociations sur la valeur de votre propriété si votre propriété est trop friand d’énergie.

Inversement, si vous savez que des infrastructures sont susceptibles d’être créées dans un proche avenir près de votre propriété (un arrêt de métro à 500 mètres de la propriété par exemple), alors révisez votre estimation à la hausse. Si vous n’êtes pas sûr de quoi que ce soit et que vous voulez éviter la déception qui pourrait résulter d’une non-vente ou de négociations répétées avec des particuliers, faire évaluer votre bien par un professionnel qui peut déterminer la juste valeur du bien. Il sera nécessaire de définir le prix net vendeur et le prix FAI, avec une stratégie de vente réelle.

L’ estimation d’une propriété nécessite donc une connaissance approfondie de l’immobilier, c’est pourquoi il vous est conseillé d’effectuer votre évaluation par un professionnel, qui peut prendre la forme d’une agence immobilière ou d’un notaire. Trouvez nos conseils pour faire une bonne estimation.

3. Procurez-vous les documents nécessaires à la vente de votre bien

Un certain nombre de documents obligatoires doivent être fournis pour vendre votre propriété. Ils sont une condition préalable à la vente et sans eux, aucune transaction ne peut avoir lieu. Voici la liste des documents que vous devez donc être en mesure de fournir : une copie de l’acte de vente(remis lors de l’achat d’un bien immobilier), également appelé titre de propriété, les dernières trois minutes des réunionsdes copropriétaires (si elle siège). ; actes de logement soumis au régime de copropriété) ainsi que la réglementation de la copropriété,un certificat de non-hypothèquemais aussileDDT (performance énergétique de la propriété, amiante, exposition au plomb, installation électrique, gaz d’installation, termites, risques naturels, exploitation minière et technologique, etc.)…

4. Effectuer des diagnostics obligatoires

Comme mentionné au point précédent, effectuer des diagnostics immobiliers est également une condition préalable à la vente de votre appartement ou maison. Sans eux, aucune transaction n’est possible. Cette série de diagnostics se manifeste par le Dossier Technique ( DDT ) qui rassemble toutes les études à réaliser dans le cadre de votre vente. Ici vous pouvez trouver notre Guide de DDT afin de progresser plus rapidement dans votre projet. Ces diagnostics sont basés sur la date à laquelle le permis de construire a été délivré, mais aussi sur l’état de la technique des installations (par exemple l’électricité et le gaz).

Dans ce DDT, vous intégrerez le diagnostic de l’amiante avant vente, le diagnostic de performance énergétique(ou DPE, auto-réalisable et doit être effectué avant la publication de votre annonce), le diagnostic du plomb(CREP), la loi Carrez(vous pouvez calculer la superficie de votre maison, mais cela vous expose à un certain risque de litige en cas de mauvaise mesure), le diagnostic des termites, l’ état de risque et de pollution(ERP) ainsi que le diagnostic de l’électricité et du gaz . Nous vous conseillons de les faire tous en même temps afin d’éviter toute confusion quant à leur validité lors de leur livraison le jour du contrat de vente.

5. Valorisez votre bien immobilier et publiez votre annonce sur des portails immobiliers

Au-delà d’une simple transaction, un projet de vente immobilière est avant tout un état d’esprit. Si vous voulez vendre votre appartement ou votre maison, supposez que vous le vendez à vous-même : l’acheteur potentiel doit être en mesure de se projeter dans la propriété qu’il visite. En bref, ne négligez rien  ! En effet, si vous voulez maximiser le volume d’acheteurs potentiels, alors vous devrez mettre en scène votre appartement ou votre maison !

Commencez d’abord par nettoyer l’appartement de haut en bas. Cela peut sembler couler de la source, mais à quel point il est répulsif pour tout visiteur de rencontrer une habitation poussiéreuse et mal rangée. Donc, ne hypothéquez pas les chances de succès de la vente avant même la visite a lieu et rendre votre propriété propre ! À cela peut être ajouté la dépersonnalisation du logement, lerafraîchissement des murs et du plafond, ou même laréalisation de travaux si nécessaire. Notez, cependant, qu’il n’est pas conseillé d’engager plus de 2 à 3 % de la quantité de votre propriété pour effectuer vos travaux, il s’agit simplement de rénover votre maison pour la rendre attrayante pour les visiteurs.

Ce n’est, bien sûr, qu’une poignée de recommandations. Cette liste peut être complétée par toute une série de trucs supplémentaires ! Vous pouvez également trouver notre article sur la mise en scène avec ses 15 conseils pour mettre en valeur votre propriété avant la vente et être sûr de vendre !

Une fois que l’appartement a été mis en évidence et que les photos ont été faites, il est nécessaire de trouver un acheteur. Pour ce faire, vous devez mettre en place la meilleure stratégie de vente et distribuer la vente de votre bien destiné au plus large public d’acheteurs dans la recherche. Bref, ne pas publier votre propriété sur des portails immobiliers réservés à des professionnels comme Seloger, Logic’Immo et Bien’Ici, équivaut à se limiter à cibler l’ensemble du marché peut donc avoir un impact très important sur votre prix de vente final net vendeur. Vous trouverez plus de conseils sur la stratégie de vente dans cet article répondant à la question commune de Pourquoi ma propriété ne se vend pas ?

6. Accepter la meilleure offre

Une offre d’achat vient de vous être faite ? Ne sautez pas de joie tout de suite, ce point peut s’avérer plus complexe que prévu.

A la fin des visites, il est possible que vous receviez des offres de prix de la part d’acheteurs prétendument intéressés. Certains trouveront ci-dessous le prix initial, d’autres correspondront au prix lorsque d’autres sont au-dessus. Bien sûr, il ne s’agit pas d’aller à la première offre qui vous sera faite ! Si votre logement est dans un quartier relativement populaire,il est plus facile pour vous de choisir la meilleure offre, c’est vrai. D’autre part, si ce dernier est dans un zone à faible demande, alors vous êtesexposé à d’éventuelles négociations (à la baisse) avec l’acheteur.

Dans tous les cas, si vous avez choisi de vendre votre maison par vous-même, ne vous arrêtez pas au prix offert par les acheteurs potentiels. Prenez soin de la façon dont l’acheteur va financer l’achat, en d’autres termes, donner la préférence à une offre qui peut être faite sans crédit ou avec un financement vérifié et validé par un courtier plutôt qu’un autre avec un financement de crédit pour la totalité de la vente sans vérification. Les revenus, les plans de vie ou les professions des acheteurs sont un groupe intéressant d’indices pour prendre votre décision.

Si vous avez choisi de recourir à un intermédiaire, ce dernier vous aidera à choisir la meilleure option non seulement sur la base de ces critères, mais aussi sur la base de ses propres sentiments, puisque l’agent immobilier aura eu toute l’occasion de rencontrer les acheteurs. Il vous enverra l’offre qui sera le mieux adapté à vos besoins en tant que vendeur .

7. Signer l’acte de vente chez le notaire

Lorsque vous recevez une offre satisfaisante selon vos critères préétablis, vous serez en mesure de signer une promesse de vente avec l’acheteur. Cette promesse de vente prend en compte l’identité et les détails des parties, la description de l’appartement, les conditions de la vente convenue, les réservations ainsi que la date de signature de l’acte de vente. Vous pouvez également demander un acompte de 10% du montant de la vente si vous le souhaitez.

Une fois la promesse de vente signée, les deux parties se retrouvent généralement avec un notaire (mais pas une obligation) pour signer l’acte de vente officiel, également connu sous le nom d’acte authentique. Le présent document a pour objet d’établir la vente du bien au sens juridique du terme. Le notaire relie l’acte, le valide et certifie la livraison du clefs de la propriété vendue, en supposant que toutes les réserves possibles des deux parties ont été levées. Le notaire a également été en mesure de s’adapter aux évolutions technologiques grâce notamment à la mise en œuvre de l’acte authentique signatures électroniques qui vous permet de faire des signatures électroniques dans un acte authentique de vente immobilière, ce qui fait gagner du temps !

Sachez en outre que vous, en tant qu’acheteur, pouvez réduire vos honoraires de notaire par deux méthodes juridiques simples. Enfin, le paiement de la propriété par l’acheteur met fin à l’acte authentique : vous venez de vendre votre propriété !

PropriLib vous donne les 7 étapes importantes du processus de vente ainsi que les clés de son succès !